• Atelier H.Audibert

En ville, penser la lumière à différentes échelles


Dans la façon de penser la lumière dans la ville, les concepteurs lumières œuvrant sur un projet doivent l’envisager en tenant compte des différentes échelles visibles dans le paysage alentour.


A Marseille, la mise en lumière choisie respecte celle du reste la ville. Photo: Giacomo Bretzel.

Cette contextualisation passe par une prise en compte de l’espace dans lequel il va intervenir mais aussi par un travail de construction élaboré de l’image que produira cette intervention : dévoilement de perspective, découverte d’un édifice discret dans la vision diurne ou encore modification de son aspect pour en découvrir des détails invisibles à la lumière du jour.


Le concepteur lumières agit, en quelques sortes, comme un peintre qui révèle le paysage à l’aide de pinceaux de lumière, et ce, que ce soit à l’échelle d’une rue, d’une place ou d’un bâtiment. L'harmoniser avec le reste de la ville, ne signifie pas gommer ses particularités ou spécificités. Le projet mis en lumière n’a pas pour vocation de se fondre dans son environnement mais de participer au paysage nocturne.


Le travail du concepteur lumière pourra ainsi lui offrir une identité propre qui viendra alimenter la complexité de lecture de ce qui constitue une ville. L’équilibre sensible entre le projet et le reste de la ville repose sur des interventions mesurées qui ne viennent pas bouleverser l’image globale mais tout au contraire ouvrir un dialogue avec lui.


Une fois que le concepteur lumière a esquissé les contours de la mise en lumières du projet, il est ensuite nécessaire de se concentrer sur sa concrétisation réalisation et il définit les principes lumineux qui vont devoir s’adapter aux besoins du projet concerné. Il doit pour cela mettre en œuvre toute la technicité qu’il possède pour traduire le plus fidèlement le projet imaginé. Une dimension technique, consécutive à la phase de réflexion initiale pour que le résultat final correspondent à leurs attentes et à celles du maitre d’ouvrage ou maitre d’œuvre.




Cette réflexion globale est indispensable lorsqu’un concepteur lumière réalise une mise en lumière d’un projet, quelle que soit son envergure, au sein d’une ville ou d’un espace urbain. Cela permet conférer une identité lumineuse à une ville, une fois la nuit venue.