• Atelier H.Audibert

Passage de nuages sur Bobigny

Mis à jour : il y a 6 jours



Le projet est né d’une volonté de la ville de Bobigny de réhabiliter un grand ensemble. Les architectes du groupe Patriarche ont alors envisagé de les habiller d’une seconde peau irisée dont la teinte variait selon l’angle de vision.


Le souhait de l’Atelier H.Audibert était d’apporter de la poésie dans le paysage nocturne de la ville en s’appuyant sur les impressionnantes façades des 6 tours. Pour les rendre vivantes à la tombée de la nuit, l'atelier les a constellées de petits points lumineux invisibles de jour.


Ces points disposés suivant une cartographie définie devaient émettre une lueur, de couleur unie avec de très légères variations pour permettre de donner vie à une mise en lumière. Cette programmation devait faire apparaitre des mouvements susceptibles de suggérer le passage de nuages ou du vent.


L’esthétique des nuages “Cumulus” a été réalisé sur les façades Nord des tours afin de créer une cohérence telle une anamorphose d’un paysage changeant. Comme balayés par les vents, les points lumineux diffusaient une lumière douce rappelant la fragilité de l’instant dans un bâtiment solide et immuable.


Depuis la Rue Salvador Aliende, le point de vue est tout autre. L'atelier a privilégié l’esthétique des nuages “cirrus” qui sont des nuages effilés de haute altitude. Ici les immeubles se font face et dialoguent entre eux à travers un jeu de lumière. L'idée était de recréer du lien entre cet ensemble de tours séparé par la Rue Salvador Aliende.