• Atelier H.Audibert

Ascension lumineuse à la Géode


La mise en lumière de la Géode, salle de cinéma d’exception, a été réfléchie en lien étroit avec le rôle cinématographique de la lumière. Elle repose sur le concept d’écailles de lumière et propose un parcours lumineux aux spectateurs au fur et à mesure de leur ascension dans la sphère. Partant d’une atmosphère en ombres et lumières au rez-de-chaussée, ils s’élèvent progressivement vers la couleur.


En débarquant dans le bâtiment, le regard des visiteurs est tout d’abord attiré vers la partie inférieure de la sphère. Celle-ci est mise en valeur grâce à un éclairage contrastant entre les murs et l’ombre dessinée à l’extrémité de la sphère. Cette mise en ombres et lumières accentue la perception d’épaisseur de la sphère.


La montée du visiteur dans la sphère, comme une traversée de l’écran, se matérialise dans ces tunnels dédiés aux escalators. En les empruntant, ils passent progressivement de l’ombre à la lumière.


Une fois installés dans les gradins de la grande salle, les spectateurs jouissent d’une vue d’ensemble du concept de mise en lumière. Ils prennent conscience de la dimension exceptionnelle de la salle grâce à des gorges lumineuses présentes sur toute la circonférence. Et plongés dans une atmosphère délicatement teintée, ils distinguent l’ossature impressionnante de l’écran.


Enfin, parce que l’atelier H.Audibert ne laisse rien au hasard, le dispositif mis en place permet d’envisager une programmation lumineuse évoluant au rythme des séances de cinéma, mais aussi des mises en lumière plus spécifiques dans le cadre d’évènements uniques


35 vues0 commentaire