• Atelier H.Audibert

Grand-Central : dialogue entre Paris et son architecture



Pour s’inscrire dans le contexte historique du quartier Saint-Lazare, marqué par le travail des Impressionnistes, Grand Central, pensé par Ferrier-Marchetti Studio en collaboration avec Redman et Calq s’est paré d’une façade de verre colorée à l’instar du tableau intitulé « Gare Saint-Lazare » de Claude Monet.

Pour le mettre en valeur la nuit tombée, l’Atelier H.Audibert a glissé des lignes lumineuses derrière chaque lame de verre de la façade. La programmation de cette installation offre un résultat mouvant. Mais le travail de l’Atelier ne se résume pas à l’éclairage extérieur. Dans les différents espaces intérieurs de Grand Central, l’atelier a aussi réfléchi à une mise en lumière harmonieuse pour accompagner les déambulations des occupants.



Une des créations lumineuses majeures qui établit un dialogue entre l’intérieur et l’extérieur de Grand Central est le plafond de l’auditorium. Dans cet espace, l’atelier a imaginé un plafond qui s’adapte à son utilisation. Il peut se transformer en source de lumière fonctionnelle, apportant un éclairage adapté aux différents usages de l’auditorium pour recevoir du public. Sous ses airs de simple toile tendue, ce plafond peut aussi laisser apparaître, des mouvements d’eau ou de vent dans les arbres grâce à une multitude de pixels pilotés individuellement. Ces images à la définition proche du pointillisme ou de l’impressionnisme visibles depuis la rue permettent un dialogue entre ville et architecture.