• Atelier H.Audibert

Village nature, symbole de nos dix ans d’expérience

Cette année, l’atelier H. Audibert fête ses dix ans, l’occasion pour nous de revenir sur nos projets les plus symboliques. Aujourd’hui, nous revenons sur Villages Nature, parc créé en partenariat avec Pierre & Vacances et Disneyland Paris, aux portes de Paris.



Un projet colossal. Quand le projet de mise en lumières de Villages Nature a été remporté par l’Atelier H.Audibert, l’équipe de concepteurs avait déjà réalisé des projets de grande envergure comme la reproduction de l’Alhambra à échelle 1, en Arabie Saoudite. C’était, en revanche, la première fois que l’atelier H.Audibert s’attelait à mettre en lumière 180 hectares de terrain mêlant végétation, hébergements et loisirs.


Le chantier était colossal et les contraintes nombreuses. Pendant des mois, les plans du site, imprimé en A0, étaient affichés dans les couloirs de nos anciens locaux joinvillais et l’imagination de tous les collaborateurs de l'atelier était en ébullition.


" Oh merde! Non seulement, c'est réaliste mais en plus il amène ce côté poétique et rêveur "

Après les premières propositions, Alexandre Borsari, à l’époque en charge des aménagements extérieurs du parc n’est pas convaincu. « Il [Hervé Audibert] avait ce côté trop artiste qui ne me rassurait absolument pas et je pensais qu'il était incapable de prendre la mesure d'un projet d'une telle ampleur», explique-t-il dans notre podcast Faire la lumière (épisode 2). Ses réticences se dissipent rapidement quand, au bout de trois, quatre mois, l'atelier H.Audibert livre son premier schéma directeur d'aménagement lumière de Villages natures : « Et là je me suis dit, Oh merde! Non seulement, c'est réaliste mais en plus il amène ce côté poétique ou rêveur que l'on voulait aussi en plus » .


L’atelier H.Audibert a en effet conçu la plupart des sources lumineuses sur-mesure adaptés aux différents espaces et chaque dispositif se fond parfaitement dans son environnement. Les usagers sont accompagnés en douceur lors de leurs déambulations nocturnes et dans les zones éloignées de l’activité humaine, l’obscurité est respectée. Une solution idéale pour limiter l’impact sur la faune et la flore et permettre aux visiteurs de pouvoir profiter du ciel étoilé.

22 vues0 commentaire